Les principes techniques : inspirés de permaculture et du maraîchage sur sol vivant.

 

  • Respecter la vie du sol, en instaurant des planches permanentes, simplement décompactées entre deux cultures à la grelinette, cet outil permet d'aérer le sol sans le retourner. L'utilisation du motoculteur est limitée au maximum.
  • L'utilisation d'un couvert végétal ( feuilles, paille ) ou tissé, lorsque la culture le permet, afin de favoriser la vie du sol, de limiter l'évaporation, et les désherbages.
  • Densifier les plantations ou semis, afin de limiter la pousse des adventices ( "mauvaises herbes" ), privées de lumières par la canopée ainsi créée. Ce choix permet aussi de maintenir une certaine fraîcheur, et un ombrage au sol. Cela permet aussi d'optimiser les petites surfaces.
  • Les apports au jardin, quand nécessaires, sont uniquement des fumiers compostés qui nourrissent le sol et renforce le taux d'humus.
  • Le plan de culture est très important, car il permet d'identifier des zones et d'organiser les rotations de familles de légumes. Cette étape est indispensable pour garantir une pleine vitalité des plantes, mais aussi du sol.
  • Lorsqu'une planche n'est pas cultivée, elle est ensemencée d'un seul ou d'un mélange d'engrais vert, qui va permettre la couverture du sol, le travail du système racinaire à différentes profondeurs, ainsi que la création de biomasse pour enrichir le sol en matière organique, ou occultée afin de préparer sans efforts la culture suivante.
  • La sélection de semences reproductibles, permet l'adaptation de nos légumes au fil des ans au sol, aux conditions climatiques, ainsi que la qualité et l'aspect des variétés.

Les principes éthiques :

  •  Respect du vivant :

- Nous travaillons avec la nature et non contre elle 

- Création et maintien d'abris pour les auxiliaires

- Utilisation de techniques agronomiques douces respectant la faune et la vie sol.

- Utilisation de décoctions et de purins de plantes pour limiter l'utilisation de produits de type; soufre et cuivre, autorisés en agriculture biologique. 

 

  • Autonomie :

 - Auto-production des semences et plants

- Utilisation d'intrants locaux ( fumier, paillage... )

- Préparation du compost et purins, décoctions, macérations maison.

 

  •  Collectif :

        - Participation à la vie de l'amap de Viuz-en-Sallaz (événement, réunion, distribution)

- Travaux collectifs ( ateliers au jardin avec les adhérents, cultures communes avec d'autres paysans )

- Co-création et participation à la Maison des semences 74.

- Participation au CA de l'ADDEAR 74. (association de développement de l'emploi agricole et rural)

  • Santé & bien-être :

          - Production d'une nourriture saine

          - Outil de travail à taille humaine

           

  • Echanges & transmissions :

- Transmission de savoirs-faire ( accueil de stagiaires, ateliers avec les amapiens )

- Journées portes ouvertes

- Elargissement des connaissances à travers des visites, rencontres, conférences, formations/stages

 


Les principes commerciaux : un partenariat citoyen

 

 Le principe commercial est de trouver une alternative aux réseaux existants à travers l'adhésion à une AMAP 

( Association pour le maintien d'une agriculture paysanne ).

Cet échange entre un adhérent demandeur de produits sains, locaux et respectueux de l'homme et de la nature, et un producteur serein, engagé à répondre en produisant des légumes variés et sains, crée une confiance et une relation constructive et correspond à nos attentes en terme de responsabilisation collective...